Planter une haie

A chacun sa haie !

Il existe plusieurs types de haies différentes selon leur composition et leur traitement :

  • Les haies strictes : elles sont composées d'une seule essence végétale persistante ou semi-persistonte (thuya, leyiand, laurier, photinia, etc.) et sont le plus souvent taillées de manière régulière,
  • Les haies vives : ce sont des haies constituées d'essences principalement défensives (berberis, pyracantha, etc.),
  • Les haies paysagères : ce sont des haies mélangées constituées d'essences végétales décoratives par leur feuillage, leur floraison ou leur bois, et qui alternent persistants et caducs,
  • Les haies bocagères ou champêtres : principalement constituées d'arbres en cépées ou de hautes tiges elles sont traitées de manière naturelle.

Que dit la loi ?

La législation, et notamment le code civil, donne des normes bien précises quant à la distance de plantation des haies :

  • au minimum 50 cm de la clôture ou de la limite séparative, si la haie n'excède pas 2 mètres de hauteur,
  • au minimum 2m de la clôture ou de la limite séparative si la haie fait plus de 2 mètres de hauteur.

Cette réglementation est applicable à tous et il appartient à chacun de la respecter.
Si ce n'est pas le cas, n'importe qui peut demander la mise en conformité de votre haie par une taille à la hauteur réglementaire. Toutefois, pour les arbres et haies de caractère qui sont souvent les doyens de nos jardins, cette règle bénéficie d'une prescription trentenaire.

Comment et quand tailler ?

Si vous souhaitez tailler votre haie, plusieurs dates sont à retenir :

  • En automne pour les tailles sévères (pendant la période de repos végétatif afin de limiter les infections sur les plaies),
  • Au printemps (mars à juin), taille d'entretien pour obtenir une haie régulière.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation.
En continuant votre visite sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.